À propos

Ce blog va vous aider à décrypter les nouvelles tendances web Social Media. Il va vous permettre de comprendre en quoi elles peuvent vous être utiles dans votre marketing et votre communication sur internet.

En savoir plus

Rechercher

Suivez-nous

Mediaventilo

Twitter update

Actualités Social Media

5 juillet 2008
Pin It

Quand les festivals vont sur les réseaux sociaux

C’est l’été et c’est la saison des festivals. A l’heure où le secteur fait grise mine à cause d’une fréquentation parfois en baisse (notamment à cause la multiplication des offres), il est d’autant plus important de communiquer de façon efficace sur son évènement. Les médias sociaux semblent alors une cible de communication particulièrement adaptée aux festivals qui réunissent des fans (souvent jeunes) autour de leurs artistes préférés.

Quelques exemples nous montrent qu’il est parfaitement judicieux d’intégrer une campagne sur les médias sociaux au sein d’un mix marketing web pour ce genre d’évènement. Cette campagne a pour but d’établir un lien fort entre les spectateurs et leur mettre à disposition des contenus dont ils pourront à leur tour faire la promotion sur leurs réseaux favoris.

Plate forme multi réseaux sociaux pour Oxjam et Lollapalooza

Oxjam est un festival itinérant à travers la Grande-Bretagne qui fait la promotion et récolte des fonds pour le compte de l’ONG Oxfam. Pour cet événement qui s’inscrit dans une approche sociale et participative, c’est très naturellement qu’ils ont mis en place une plate-forme multi réseaux sociaux. Il s’agit d’une opération relativement standard avec des pages myspace, facebook, you tube, flickr et un blog wordpress

Autre exemple, le festival américain lollapalooza présente également de manière très intégrée des liens communautaires.
lollapalooza.jpg

Des widgets pour les festivals

L’utilisation de format type widget pour la promotion des évènements n’en est qu’à ses débuts et cela ouvre la voie à de belles applications. Pour rappel ces modules permettent aux fans de relayer l’information en copiant collant le widget sur leur myspace ou leur blog. Pour élément de comparaison le widget de type « blog me site » pour daft punk a été vu plus d’1 million de fois grâce à ce système de distribution virale. De plus, l’avantage du format widget pour un festival est de garder le lien avec les spectateurs de manière non intrusive avant l’évènement. Bref, l’utilisation de ce format n’en est qu’à ses débuts et le potentiel est immense.

Enfin, notons que l’un des gros avantages d’une opération sur les réseaux sociaux pour un évènement récurrent comme un festival c’est de capitaliser sur les contacts et les médias de l’année précédente pour amorcer la promo de l’année en cours, et ce, de manière non intrusive pour les fans et les spectateurs…

3 juillet 2008
Pin It

Google gadget Ads et widgets marketing

J’étais hier à la « google adwords academy » dans un très beau lieu ouvert récemment dans le 11éme arrondissement de Paris : la maison des métallos.

Ce rendez-vous était pour Google l’occasion de présenter aux professionnels du e-marketing les offres autour de adwords et analytics. Il était notamment question des nouveaux formats d’adwords : les bannières IAB, la vidéo et les gadget Ads !

Un gadget ads c’est un widget diffusé sur le réseau de contenu google et parfaitement intégré au processus de suivi marketing adwords. Contrairement aux principes qui ont fait le succès de google adwords (le calcule des campagnes au CPC),  les campagnes de widget sont plutôt envisagées en CPM et serviront ainsi plus la visibilité que la transformation. Pour illustrer cette définition voici un widgets du réseau google ads :

Les widgets marketing ont clairement le vent en poupe avec le développement de nombreux réseaux publicitaires autre que google : buddymedia, userplane, social media, clearspring …Selon mediapost en novembre 2007 81% des internautes américains ont vu des widgets et les perspectives de monétisation de ce format sont plus qu’encourageantes pour 2008.

30 juin 2008
Pin It

Navigation dans les dimensions de l’internet social

Notre écran est plat mais l’internet social comporte de multiples dimensions qui relient les individus et les mèmes qui le composent. Chacune de ces dimensions correspond à un type de navigation spécifique. Pour les professionnels des réseaux sociaux, la question qui se pose est : quelles dimensions pour quels outils pour quels usages.

La dimension de l’individu (le qui)

Imageamis.png

C’est peut-être l’une des dimensions les plus évidentes quand on parle de médias sociaux. Elle est symbolisée par Myspace et sa liste d’amis qui permet de parcourir une communauté par les liens qui s’établissent entre les individus.

La possibilité de naviguer au sein de cette dimension est quasi obligatoire pour un service social, car il s’agit de la définition même de « l’aspect social » du média. Ainsi, les réseaux sociaux, les sites de partage ou les blogs proposent ce type de navigation.

Ce type de navigation met en avant la communauté et personnifie le contenu qui existe avant tout parce qu’il appartient ou a été mis en ligne par un individu.

La dimension des mèmes (le quoi)

imagetagcloud.png

C’est certainement « la mère » des dimensions de l’internet, issus directement du web 1.0 et des théories de l’hypertexte qui lie entre elles des pages web, des contenus, des médias… remis au goût du jour avec l’arrivée du web 2.0 par les systèmes d’inspiration sémantique à base de mots clefs (par exemple les nuages de tag).

C’est encore cette dimension qui reste la plus utilisée pour naviguer, peut être parce que Google et les principaux moteurs de recherche ne proposent par défaut que cette approche pour trouver de l’information… Le chalenge du web sémantique et de donner du sens à cette dimension notamment grâce à l’utilisation conjointe des autres dimensions.

La dimension géographique (le où)

imagemap.png

Arrivée récemment avec l’émergence de deux technologies promises à un bel avenir web : la cartographie web et la géo localisation. Ces technologies sont à la base de nombreux mashup qui permettent maintenant de visualiser à peu près n’importe quel service à partir d’une interface type Google Map. Les services incluant en plus les données sur le propre positionnement de l’individu ouvrent la voie à de nouvelles perspectives dans le domaine de l’utilisation en mobilité des services web.

La navigation géographique se suffit rarement à elle-même est constitue souvent un moyen alternatif d’accéder à un contenu. La mise en place d’une telle navigation peut également servir de filtre.

La dimension temporelle (le quand)

imagetemp.jpg

C’est a croire qu’avant le blog le web n’était que froid… On peut dire que les acteurs de l’internet (au sens large) se sont rattrapés depuis en engageant une course effrénée contre le temps. Le succès fulgurant des services de microblogging font aujourd’hui basculer le web dans le temps réel et dans la culture de l’instantanéité.

De belles expérimentations de navigation temporelle ont vu le jour dans le sillage du microblogging. Des services comme plurk ou dipity sont des exemples intéressants d’enrichissement de l’expérience utilisateur grâce à une timeline. L’évolution récente du web semble indiquer que cette dimension de navigation va être de plus en plus présente sur les médias sociaux.

La dimension métaphysique (le pourquoi)

Celle-ci on en parle pas parce que si l’on avait un début d’idée précise dessus on ne serait vraisemblablement pas là …

En tout cas, je vous invite maintenant à penser à vos services et vos opérations sociales selon ces quatres axes et de n’en négliger aucun de façon non consciente.

25 juin 2008
Pin It

Les mèmes au coeur de l’internet social

A Mosaic memeDans la série des buzzword du web social nous allons aujourd’hui parler des « memes » (pronouce miiime). Ce mot anglais est le diminutif de « mimeme » et a été traduit en français par le néologisme « mème »

Alors qu’est-ce qu’un « même » ?

Pour donner une definition de mème il s’agit d’un élément culturel reconnaissable qui se transmet tel un virus entre les humains par phénomène de mimétisme. Ce peut être une situation, une blague, une habitude, une règle, une mode, un symbole … bref toute forme de construction culturelle. Le développement des mèmes suit une théorie dite darwinienne (mutation, compétition, transmission par héritage…).

Oui bien sûr, la question que tout le monde se pose, c’est pourquoi l’on parle de ça ici et maintenant et quel rapport cela a avec la choucroute et le web social ?

Hé bien parce que nous avons là l’essence du web social : Le web dans sa dimension participative et collaborative représente le terrain de jeu des mèmes ou leur nourriture si vous préférez… Le mode de fonctionnement du web social est tout simplement basé sur la propagation des mèmes qui constituent le lien entre les individus. De plus, les capacités intrinsèques du réseau multiplient les effets de propagation pour le meilleur, mais également pour le pire …

Alors, professionnels de la communication sur les medias sociaux,  avez vous identifié vos mèmes ?

Pour aller plus loin :
http://memecentral.com/
http://memes.org/definition-of-meme

Creative Commons License photo credit: stevelyonSuziJane

23 juin 2008
Pin It

Design réseaux sociaux : libre inspiration …

Il y a peu de chance que les personnes ayant déjà leur communauté sur des sites locaux identiques souhaitent basculer sur les réseaux sociaux leader …

facebookpage.png

xiaonaipage.png

vkontaktpage.png

Pour continuer la réflexion :

Copycats: Top 10 International Facebook Clones (Mashable)
Facebook’s Foreign Clones (Social Networking Watch)

Mediaventilo - Agence Social Media I Mentions légales I Recrutement