À propos

Ce blog va vous aider à décrypter les nouvelles tendances web Social Media. Il va vous permettre de comprendre en quoi elles peuvent vous être utiles dans votre marketing et votre communication sur internet.

En savoir plus

Rechercher

Suivez-nous

Mediaventilo

Twitter update

> Archives pour le tag ‘internet’

11 février 2009
Pin It

Emailing et Newsletter : Dix erreurs à éviter

Fortement remis en question dans un processus de conquête l’email reste un flux de fidélisation incontournable. Les emailing et les newsletters sont utilisés abondamment et l’on remarque que les processus ont souvent des points faibles.

Listons ici quelques-unes des erreurs les plus courantes à ne pas reproduire ou à contourner lors de la mise en place de campagnes.

[slideboom id=44729&w=425&h=370]

Erreur 1 – Se passer d’un service d’emailing pro

Outlook ou Thunderbird ne sont pas des logiciels d’emailing. Vous devez absolument utiliser un logiciel ou un service adapté vous permettant notamment des envois par serveur de mail spécifique et de nombreuses options de tri et de reporting.

Sans quoi c’est votre provider qui ne va pas être content

Erreur 2 – Négliger son formulaire de récolte en amont

Les champs de votre formulaire de récolte devront être étudiés en fonction des segmentations d’envois envisagés (géographiques, âge…).
Projetez-vous dans l’avenir ; ce n’est pas parce que vous n’avez pas besoin de segmenter aujourd’hui que ce ne sera pas nécessaire demain

Mieux segmenté = plus ouvert

Erreur 3 – Ignorer « permission marketing »

Plutôt que d’envoyer votre mail à la terre entière (eh oui le SPAM ce n’est pas forcément les autres !) à partir de bases mal qualifiées, pourquoi ne pas mettre en place des récoltes réellement qualitatives avec le consentement de vos cibles ?

Mieux vaut 100 emails bien ciblés et permis que 1000 à côté de la plaque et douteux

Erreur 4 – Oublier l’ensemble processus

Les processus d’inscription, de désinscription doivent donner lieu à des pages spécifiques, des emails de confirmation envoyés, et des liens depuis la newsletter.

Aspect à prendre sous l’angle juridique, technique et ergonomique

Erreur 5 – Ne jurer que par les emails HTML

Il ne faut pas croire que plus un emailling est beau, plus il est efficace. Tout dépend de la cible, du sujet et du message.

La personnalisation sur un emailing texte peut donner de bons résultats

Erreur 6 – Négliger l’affichage sur différents clients mail

Si vous connaissez les incompatibilités entre les navigateurs web, dites-vous simplement que c’est pire entre les clients de messagerie. Oubliez d’emblée vos super CSS externalisés et reprenez vos tableaux pour la construction graphique.

Un mail tout cassé c’est pas beau et c’est pas pro

Erreur 7 – Omettre la version texte en plus de la version HTML

Le format MIME à parties multiples vous permet d’intégrer une version texte à un email HTML envoyé.

Car le HTML lu par un lecteur texte ce n’est vraiment pas très beau… ni lisible

Erreur 8 – Mettre des images, des vidéos en embed

Toutes les images doivent se trouver sur des serveurs publics et les animations flash (vidéos par exemple) sont à proscrire même sur serveur externe. Cela peut marcher sur certains lecteurs de mail, mais certainement pas sur tous (et probablement pas sur la plupart).

Les images et les vidéos c’est mieux quand on les voit

Erreur 9 – Négliger la rédaction de son sujet

Le sujet du mail est certainement l’élément le plus important (car c’est l’un des facteurs déterminants du taux d’ouverture). Il ne faut pas hésiter à faire des tests en amont.

Aucune raison d’ouvrir un mail avec un titre inintéressant

Erreur 10 – Envoyer une seule image dans son mail

En plus du risque de reconsidération du mail en spam, aujourd’hui la plupart des clients mail bloquent les images au démarrage, c’est ainsi le meilleur moyen de ne pas être visible donc d’avoir un taux de clic ridicule.

L’image seule ou comment ne pas être vu du tout même si l’on a été ouvert !
18 janvier 2009
Pin It

10 réflexes pour un référencement réussi

Dans le cadre d’un lancement de site, de l’optimisation de la visibilité, de l’acquisition de visiteurs ou de clients, la question du référencement naturel est cruciale :

Pour rappel, un bon référencement vous permet d’apparaître en première ou seconde page d’un moteur de recherche (Google représente 90% des recherches en France) lorsqu’un internaute tape les mots clés qui vous concernent.

Réflexe 1 : Pensez-y tôt

Le référencement sert l’ensemble de vos stratégies marketing et de communication sur internet c’est pourquoi quel que soit votre site ou l’opération que vous montez il doit être pris en compte dès le départ du projet.

Réflexe 2 : Pensez mots clés

Inutile de faire durer le suspense, la notion la plus importante dans une démarche de référencement naturel est celle de « mots clés » : il s’agit des mots qui définissent l’activité ou le produit à promouvoir et plus généralement des mots que les internautes sont susceptibles de taper pour vous trouver.

Réflexe 3 : Choisissez un nom significatif

S’il n’est pas trop tard, choisissez un nom signifiant pour les moteurs (c’est-à-dire comportant des mots clés).

Réflexe 4 : Optimisez techniquement votre site

Un site doit être conçu et réalisé de façon à ne pas pénaliser le référencement voire à le favoriser.

Pensez aux : standards sémantiques, balises, metas, réécriture d’URL, site map et autre fichiers robots…

Réflexe 5 : Faites la promotion de votre site

Un plan média adéquat sert votre référencement et vice versa. Faire parler de vous induit des liens entrants qui peuvent sous certaines conditions améliorer votre référencement

Lancez-vous dans l’optimisation par les médias sociaux (ou social media optimisation).

Réflexe 6 : Produisez beaucoup de contenu régulièrement

Encore une fois, pas de miracle, ce n’est pas avec une seule page de texte que vous optimiserez votre référencement. Vous avez besoin de produire beaucoup de contenu récent pour apparaître sur les moteurs.

Réflexe 7 : N’utilisez pas de techniques frauduleuses ou douteuses

Les forums regorgent de « tips » et de « tricks » pour fausser les pertinences des moteurs de recherche. Plutôt que d’essayer de tromper les moteurs à tout prix pourquoi ne tout simplement pas bien faire les choses légales ?

Etre blacklisté de Google pour spamdexing n’est forcément pas une bonne chose pour vous !

Réflexe 8 : Soyez patient et actif

Contrairement au référencement payant, les résultats en référencement naturel peuvent mettre du temps à se faire sentir. Comptez plusieurs semaines voire plusieurs mois qui doivent servir à l’analyse et à des adaptations de stratégie pour optimiser les positions.

Réflexe 9 : N’oubliez pas les internautes

Faites attention en optimisant, vos pages, vos textes, vos liens et tout le reste : les lecteurs qui vous intéressent le plus sont de vrais internautes et non des moteurs de recherche. Toute optimisation doit être raisonnée.

Réflexe 10 : N’oubliez pas vos objectifs.

N’oubliez jamais votre objectif de communication ou de marketing. Le référencement ne constitue qu’un aspect pour en obtenir la concrétisation. Donnez au référencement la place qu’il mérite par rapport à votre objectif final.

Voici ces  10 réflexes en présentation avec quelques petits commentaires en plus …

[slideboom id=39720&w=425&h=370]

Vous pouvez partager ce slide en cliquant ici

29 décembre 2008
Pin It

Communication publique et territoriale avec les réseaux sociaux

Cap_Com,_tout_sur_la_communication_publique_et_territoriale___Forums,_formations,_séminaires,_Grand_Prix...-1-20081229-164613.jpgSur les médias sociaux les internautes se fédèrent en communautés autour d’une passion, de contenus, de pratiques, d’intérêts ou de points communs. Les collectivités territoriales et les services publics favorisent et organisent un certain nombre de pratiques collectives de la vie quotidienne, et ont par conséquent une place légitime à occuper sur ces réseaux en ligne.

La nature ayant horreur du vide la parole des municipalités, collectivités, organisations est souvent prise par les internautes eux-mêmes sur ces espaces de partage … et c’est justement fait pour cela. Mais les acteurs professionnels ont pourtant un rôle à jouer en investissant ces réseaux pour relayer les messages officiels, organiser les échanges, instaurer le dialogue ou pratiquer la veille d’opinion.

Voici quelques bonnes pratiques pour la communication des collectivités territoriales sur les médias sociaux que j’ai eu l’occasion de présenter lors du dernier forum Cap Com qui a eu lieu à Nantes sous le thème « Investir les réseaux sociaux ».

15 octobre 2008
Pin It

10 règles pour votre stratégie social media marketing

De plus en plus de marques souhaitent développer leur présence sur les médias sociaux et c’est une bonne chose, car c’est sur ce terrain qu’elles vont pouvoir toucher leur cible en lui apportant de la valeur ajoutée.

Pour optimiser l’efficacité d’une stratégie sur les réseaux sociaux, il faut garder à l’esprit un certain nombre de règles qui contribueront au succès de cette stratégie :


View SlideShare presentation or Upload your own. (tags: social media)

  • REGLE 1 : Identifiez précisément des pôles d’audience pertinents pour la marque : où se réunissent vos clients, prospects et prescripteurs sur la toile ? Quels réseaux sociaux ? Quels blogs ? Quels sites de partages ? Quels groupes ? Quels forums ?
  • REGLE 2 : Mettez l’intérêt de l’internaute au cœur de votre communication : quels sont ses besoins et que pensez-vous lui apporter ?
  • REGLE 3 : Outillez vos prescripteurs et mâchez-leur le travail de promotion : quels outils pour véhiculer quel contenu ? Quel type de contenu pourra-t-il facilement reprendre sur ses espaces personnels ?
  • REGLE 4 : Mettez en place, recensez, gérez des processus de feedback : comment récupérer les avis, les commentaires, les retours ? Comment les valoriser ?
  • REGLE 5 : Prenez votre temps : une stratégie cohérente peut mettre du temps à se développer. Ne lancez pas d’opérations ambitieuses trop en amont si vous voulez en maximiser l’efficacité.
  • REGLE 6 : Soyez régulier : maintenez un flux régulier envers votre communauté. Trouvez le bon équilibre pour ne pas être oublié et ne pas lasser non plus.
  • REGLE 7 : Ne vous dispersez pas. Soyez visible uniquement là où cela est nécessaire. La visibilité pour la visibilité n’est pas un objectif marketing… Vous voulez faire du buzz, très bien ; mais quel est précisément l’objectif final ?
  • REGLE 8 : Pensez le e-marketing de manière globale : une stratégie « social media marketing » se construit conjointement à une stratégie web marketing traditionnelle solide : « Ne pas mettre la charrue avant les bœufs » ni « oublier les roues au carrosse » !
  • REGLE 9 : Restez toujours loyal, sincère et transparent au sein de la communauté que vous avez créée ou dont vous faites partie.
  • REGLE 10 : Analysez les retours pour affiner la stratégie. Une stratégie de social media marketing a besoin d’être continuellement affinée dans ses discours, ses outils et ses actions

J’espère que ces points vous ont donné des axes pour lancer ou optimiser votre présence sur les médias sociaux. N’hésitez pas à faire part de vos feedbacks en commentaire ou ici.