À propos

Ce blog va vous aider à décrypter les nouvelles tendances web Social Media. Il va vous permettre de comprendre en quoi elles peuvent vous être utiles dans votre marketing et votre communication sur internet.

En savoir plus

Rechercher

Suivez-nous

Mediaventilo

Twitter update

> Archives pour le tag ‘Web marketing’

10 février 2010
Pin It

La Formation Community Manager Social Media

Community Management marketing sur les réseaux sociaux

.

Condensé de bonnes pratiques, méthodologies et gestion d’outils pour optimiser la présence sur les médias sociaux. Pour former des Community Managers en interne aux dernières pratiques du Web Social !

.
Lieu : PARIS
Durée : 2 jours (14 heures)
Tarif : 1350 euros HT
Option : Atelier pratique 1 journée 600 euros HT

..

.

Formation community manager et formation social media

Depuis quelque temps, le Community Manager est une personne qui prend de plus en plus d’importance dans les équipes de communication et de marketing web que ce soit en agence ou chez l’annonceur. L’émergence de la pratique de Community Management (animation ou gestion de communauté, en français) est en grande partie liée à celle des médias sociaux. Pour rappel, aujourd’hui il ne faut plus seulement s’occuper des présences de la marque ou de l’organisme sur le site web corporate ou marchand, mais sur l’ensemble des canaux où la marque est présente sur le web et le web social (Facebook, Twitter, You tube, Forum…). On voit parfois dans l’arrivée des Community Manager un renouvellement de la fonction de webmaster (dont la définition reste pourtant encore floue).

Pourtant, ce métier n’est pas tout jeune puisque l’on peut déjà parler de Community Management au début des années 90 avec l’émergence des « Boards de discussion » (BBS et Newsgroup, IRC…) puis des forums web, fin des années 90. Mais, depuis récemment, le métier prend une nouvelle dimension avec une autre conception de la communauté, plus large, moins exclusive à un service et souvent plus « marketing ». La raison vient de l’émergence du web social comme un canal de communication pour les structures et les relations web rapprochées qu’elles peuvent (doivent) maintenant entretenir avec leurs clients, fans, abonnés, adhérents, administrés, citoyens, partenaires, amis, prospects…

Même si les pratiques, les méthodologies et les outils progressent sans cesse et contribuent à standardiser la fonction, il y a actuellement beaucoup d’approches différentes du Community Management… presque autant que de Community Managers en fait.

Pourtant, ce métier est appelé à prendre de l’importance dans les années à venir et à consolider sa définition pour pouvoir proposer des formations longues et pourquoi pas faire l’objet de programmes de formations initiales de 3ème cycle. En attendant, des formations professionnelles courtes de Community Manager [Link] ont pour objectif pallier ce manque.

Mais que doit-on apprendre pour être Community Manager ?

Typologies de Community Managers

Tout d’abord, il convient de faire une distinction entre deux grandes typologies de Community Managers :

  • Le Community Manager « Intra » : il est présent au sein d’une organisation, d’un groupe de travail, d’un réseau, d’une plateforme déjà constitués.  Il favorise le travail collaboratif, la circulation de l’information, la cohésion des membres. Il peut mettre en place des outils ou des événements (telles des rencontres). Dans une entreprise, son rôle sera proche des problématiques de management, management projet, intranet, knowledge management, ressources humaines. Et sur une plateforme dédiée il pourra également avoir comme objectif de modérer ou animer une communauté d’utilisateurs et sera lié plus naturellement à un pôle éditorial ou de modération.
  • Le Community Manager Social Media : il gère la visibilité de la marque ou de l’organisme au-delà du site web, met en œuvre (et parfois définit) la stratégie de communication Social Media. Il écoute ce qui se dit sur la marque et produit de l’information et du contenu dont la vocation est notamment de circuler, d’être partagée par les internautes. Son activité passe en grande partie par l’utilisation des plateformes sociales Media (Blog, Facebook, Twitter…). Dans les entreprises ou les organisations, ce type de Community Manager sera plus proche de la direction marketing ou communication online.

type de Community Management

Bien sûr ce découpage est parfois plus flou et pas forcément exclusif. La différence est bien reprise avec quelques nuances et des vocables différents dans ce billet de Bertrand Duperrin. Sur ce Blog nous nous intéressons plus particulièrement au Community Management Social Media,  ou Community Management « de marque ».

Et la formation des Community managers ?

Pour le Community Manager Social Media on peut identifier un certain nombre de connaissances de base qu’il devra maîtriser dans une approche professionnelle et qui lui serviront à mettre en œuvre des opérations et un suivi efficace sur les médias sociaux :

  • Comprendre pourquoi et comment une marque ou une organisation a un intérêt à être présent sur les réseaux sociaux :
  • Savoir identifier les discussions autour de la marque en ayant une approche des métriques d’évaluation de la e-reputation
  • Mettre en place une stratégie de présence efficace (de l’écoute au social média planning)
  • Concevoir les dispositifs et les contenus avec lesquels la marque ou l’organisation pourra communiquer sur les réseaux sociaux
  • Savoir comment faire la promotion de ces dispositifs et de ces contenus sur les médias sociaux et le web
  • Animer et interagir avec la communauté qui se constitue
  • Comprendre les différents indicateurs et outils de mesure et d’analyse pour évaluer le ROI

Formation community manager - formation social media

Ensuite chaque Community Manager aura plutôt tendance à orienter ses activités autour de certains pôles selon les besoins et l’objectif de la marque ou de l’organisation :

  • L’écoute et la veille de réputation
  • La promotion de la marque (opération viral, buzz…)
  • L’animation de la communauté
  • L’acquisition de trafic
  • La diffusion des contenus
  • La promotion d’applications et plateformes sociales

Chez Mediaventilo nous avons décidé de proposer une formation interentreprises en présentant notamment des pratiques et méthodologies internes, car de plus en plus d’entreprises ou d’organisations vont devoir communiquer sur le web social sans pour autant pouvoir s’adjoindre les services d’une agence et, par conséquent, elles vont devoir former en interne du personnel à ces nouvelles pratiques.

20 janvier 2010
Pin It

Mediaventilo 2010 : Agence Social Media Webmarketing

Nous avons profité de la nouvelle année pour refaire la peinture chez Mediaventilo : charte, logo, site web et surtout l’offre. Beaucoup de travail aussi en interne sur nos outils et nos méthodologies (mais ça se voit moins bien sûr).

Nous allons au cours de cette année continuer à proposer des stratégies et des opérations pour nos clients sur les médias sociaux (mais aussi ailleurs). Nous sommes impatients d’accompagner les marques et les organisations dans ces nouvelles pratiques de communication qui vont s’affirmer comme étant incontournables.

Allez on y retourne ;-)

carte-2010-3.png

30 mars 2009
Pin It

10 raisons pour lesquelles un BLOG pro est bénéfique pour votre communication web

Il y a dix ans le blog n’était vu que comme un journal intime d’adolescent, aujourd’hui le blog est devenu un format incontournable dans un dispositif de communication web.

Voici 10 raisons pour expliquer aux personnes n’étant pas convaincues de l’utilité d’un tel format pourquoi un blog est bénéfique pour les entreprises.

Pour tous ceux qui sont déjà conscients des nombreux avantages d’une démarche de blogging pro (et heureusement, ils sont nombreux), voici quelques arguments de plus pour convaincre vos amis ou vos clients.

[slideboom id=55377&w=425&h=370]

Raison 1 : Optimisation du référencement

Un blog est un outil re-dou-table pour l’optimisation du référencement naturel : beaucoup de contenu, frais, parfois viral accompagné d’une dynamique de flux : imparable.

Raison 2 : Renouvellement du discours

Le blog induit un nouveau rapport entre les internautes et les marques : plus direct, moins institutionnel, il permet d’adopter une autre posture communicationnelle vis-à-vis de ses lecteurs.

Raison 3 : Centralisation de la présence sociale

Le blog est la plateforme centrale d’une présence sur les médias sociaux (sites de partage, réseaux sociaux). D’un point de vue intégration éditoriale, le blog accueille facilement tous les autres formats du web (les vidéos, les widgets, les flux divers).

Raison 4 : Facilité de mise en œuvre

Les CMS spécialisés (WordPress, Dotclear…) sont aujourd’hui devenus de vraies plateformes de production de contenu extrêmement puissantes tout en restant simples et ouvertes.

Raison 5 : Création de conversations

Les blogs créent des conversations avec les internautes et permettent enfin de manière simple et transparente d’obtenir des avis sur des produits ou les attentes.

Raison 6 : Mise en place automatique de flux RSS

Les blogs produisent automatiquement des flux RSS, un standard incontournable pour exporter son contenu et le rendre visible sur d’autres plateformes. De plus, certaines personnes ne seront plus en lien avec la marque ou l’entreprise que par ces fameux flux.

Raison 7 : Ouverture thématique

Les blogs de par leur ouverture ont tendance à offrir de nouvelles opportunités de visibilité sur des sujets connexes qui ne trouvent pas forcément la place sur un site corporate ou vitrine.

Raison 8 : Mise en place de dynamiques collaboratives

Que ce soit en projet intranet ou internet un blog peut être un outil intéressant pour organiser un travail collaboratif de veille, de knowledge management ou de projet.

Raison 9 : Permet de parler aux blogueurs

Les blogueurs sont de plus en plus nombreux et la blogosphère de plus en plus influente. La tenue d’un blog permet d’avoir une relation d’égal à égal avec ces rédacteurs et de plus permet d’être très réactif dans le cadre d’une communication de crise.

Raison 10 : Faire preuve d’innovation

Le blog symbolise aujourd’hui une forme de compréhension des enjeux de communication actuels sur internet. Il permet de positionner une entreprise ou une marque comme innovante.

L’offre Mediaventilo

11 février 2009
Pin It

Emailing et Newsletter : Dix erreurs à éviter

Fortement remis en question dans un processus de conquête l’email reste un flux de fidélisation incontournable. Les emailing et les newsletters sont utilisés abondamment et l’on remarque que les processus ont souvent des points faibles.

Listons ici quelques-unes des erreurs les plus courantes à ne pas reproduire ou à contourner lors de la mise en place de campagnes.

[slideboom id=44729&w=425&h=370]

Erreur 1 – Se passer d’un service d’emailing pro

Outlook ou Thunderbird ne sont pas des logiciels d’emailing. Vous devez absolument utiliser un logiciel ou un service adapté vous permettant notamment des envois par serveur de mail spécifique et de nombreuses options de tri et de reporting.

Sans quoi c’est votre provider qui ne va pas être content

Erreur 2 – Négliger son formulaire de récolte en amont

Les champs de votre formulaire de récolte devront être étudiés en fonction des segmentations d’envois envisagés (géographiques, âge…).
Projetez-vous dans l’avenir ; ce n’est pas parce que vous n’avez pas besoin de segmenter aujourd’hui que ce ne sera pas nécessaire demain

Mieux segmenté = plus ouvert

Erreur 3 – Ignorer « permission marketing »

Plutôt que d’envoyer votre mail à la terre entière (eh oui le SPAM ce n’est pas forcément les autres !) à partir de bases mal qualifiées, pourquoi ne pas mettre en place des récoltes réellement qualitatives avec le consentement de vos cibles ?

Mieux vaut 100 emails bien ciblés et permis que 1000 à côté de la plaque et douteux

Erreur 4 – Oublier l’ensemble processus

Les processus d’inscription, de désinscription doivent donner lieu à des pages spécifiques, des emails de confirmation envoyés, et des liens depuis la newsletter.

Aspect à prendre sous l’angle juridique, technique et ergonomique

Erreur 5 – Ne jurer que par les emails HTML

Il ne faut pas croire que plus un emailling est beau, plus il est efficace. Tout dépend de la cible, du sujet et du message.

La personnalisation sur un emailing texte peut donner de bons résultats

Erreur 6 – Négliger l’affichage sur différents clients mail

Si vous connaissez les incompatibilités entre les navigateurs web, dites-vous simplement que c’est pire entre les clients de messagerie. Oubliez d’emblée vos super CSS externalisés et reprenez vos tableaux pour la construction graphique.

Un mail tout cassé c’est pas beau et c’est pas pro

Erreur 7 – Omettre la version texte en plus de la version HTML

Le format MIME à parties multiples vous permet d’intégrer une version texte à un email HTML envoyé.

Car le HTML lu par un lecteur texte ce n’est vraiment pas très beau… ni lisible

Erreur 8 – Mettre des images, des vidéos en embed

Toutes les images doivent se trouver sur des serveurs publics et les animations flash (vidéos par exemple) sont à proscrire même sur serveur externe. Cela peut marcher sur certains lecteurs de mail, mais certainement pas sur tous (et probablement pas sur la plupart).

Les images et les vidéos c’est mieux quand on les voit

Erreur 9 – Négliger la rédaction de son sujet

Le sujet du mail est certainement l’élément le plus important (car c’est l’un des facteurs déterminants du taux d’ouverture). Il ne faut pas hésiter à faire des tests en amont.

Aucune raison d’ouvrir un mail avec un titre inintéressant

Erreur 10 – Envoyer une seule image dans son mail

En plus du risque de reconsidération du mail en spam, aujourd’hui la plupart des clients mail bloquent les images au démarrage, c’est ainsi le meilleur moyen de ne pas être visible donc d’avoir un taux de clic ridicule.

L’image seule ou comment ne pas être vu du tout même si l’on a été ouvert !
5 décembre 2008
Pin It

Tellement vrai !

goodfastcheap-20081205-183926.jpg

Que ce soit en tant que client ou comme fournisseur j’aime bien me rappeler cela régulièrement dans le cadre d’une gestion de projet  ;-)

Mediaventilo - Agence Social Media I Mentions légales I Recrutement