À propos

Ce blog va vous aider à décrypter les nouvelles tendances web Social Media. Il va vous permettre de comprendre en quoi elles peuvent vous être utiles dans votre marketing et votre communication sur internet.

En savoir plus

Rechercher

Suivez-nous

Mediaventilo

Twitter update

> Archives pour le tag ‘Widgets’

5 juillet 2008
Pin It

Quand les festivals vont sur les réseaux sociaux

C’est l’été et c’est la saison des festivals. A l’heure où le secteur fait grise mine à cause d’une fréquentation parfois en baisse (notamment à cause la multiplication des offres), il est d’autant plus important de communiquer de façon efficace sur son évènement. Les médias sociaux semblent alors une cible de communication particulièrement adaptée aux festivals qui réunissent des fans (souvent jeunes) autour de leurs artistes préférés.

Quelques exemples nous montrent qu’il est parfaitement judicieux d’intégrer une campagne sur les médias sociaux au sein d’un mix marketing web pour ce genre d’évènement. Cette campagne a pour but d’établir un lien fort entre les spectateurs et leur mettre à disposition des contenus dont ils pourront à leur tour faire la promotion sur leurs réseaux favoris.

Plate forme multi réseaux sociaux pour Oxjam et Lollapalooza

Oxjam est un festival itinérant à travers la Grande-Bretagne qui fait la promotion et récolte des fonds pour le compte de l’ONG Oxfam. Pour cet événement qui s’inscrit dans une approche sociale et participative, c’est très naturellement qu’ils ont mis en place une plate-forme multi réseaux sociaux. Il s’agit d’une opération relativement standard avec des pages myspace, facebook, you tube, flickr et un blog wordpress

Autre exemple, le festival américain lollapalooza présente également de manière très intégrée des liens communautaires.
lollapalooza.jpg

Des widgets pour les festivals

L’utilisation de format type widget pour la promotion des évènements n’en est qu’à ses débuts et cela ouvre la voie à de belles applications. Pour rappel ces modules permettent aux fans de relayer l’information en copiant collant le widget sur leur myspace ou leur blog. Pour élément de comparaison le widget de type « blog me site » pour daft punk a été vu plus d’1 million de fois grâce à ce système de distribution virale. De plus, l’avantage du format widget pour un festival est de garder le lien avec les spectateurs de manière non intrusive avant l’évènement. Bref, l’utilisation de ce format n’en est qu’à ses débuts et le potentiel est immense.

Enfin, notons que l’un des gros avantages d’une opération sur les réseaux sociaux pour un évènement récurrent comme un festival c’est de capitaliser sur les contacts et les médias de l’année précédente pour amorcer la promo de l’année en cours, et ce, de manière non intrusive pour les fans et les spectateurs…

8 mai 2008
Pin It

Screencast : Comprendre les widgets

 

TRANSCRIPTION : Les widgets sont de mini applications web dynamiques et exportables qui contrairement aux sites internet classiques, n’ont pas d’adresse spécifique et peuvent se trouver sur toutes les pages ou l’on aura décidé de les insérer. Ainsi, on pourra placer des widgets sur un blog, un profil de réseau social, une page d’accueil personnalisée ou tout autre site. Ce format participe ainsi au phénomène de « déportalisation », qui tend à dissocier le contenu d’une URL particulière.Au-delà des widgets présents sur les sites internet il est possible d’utiliser des widgets directement sur les systèmes d’exploitation. Ce sont alors de petits modules autonomes qui se connectent au réseau pour afficher leurs informations (on parle de widgets de bureau)

Les applications proposées au sein des widgets peuvent être très diverses : jeux, quizz, fil d’actualité, vidéo, player audio, mini sites, magasin en ligne, slideshows, utilitaires divers…

La duplication du module est simple, car au sein même du widget une option permet de récupérer un fragment de code HTML qui une fois copié/collé dans le texte de sa page permettra d’afficher le widget aux visiteurs du site. Ainsi, ces widgets ne se récupèrent pas à un seul endroit sur le web, mais se copient de manière virale entre les membres d’une communauté par exemple. On parle alors de « super-distribution », car chaque utilisateur et aussi un distributeur.

Si la diffusion est décentralisée, les données affichées au sein du widget sont en un seul et même endroit. Cela représente l’un des avantages de ce type de module, car les mises à jour effectuées en un seul endroit sont en quelque sorte répercutées sur l’ensemble des modules installés à travers le web. Ainsi, une information « fraîche » apparaît en multiples endroits au même moment.

Enfin, certains réseaux sociaux proposent des widgets depuis leur site (Facebook, Bebo, Myspace et bien d’autres). On parle alors d’applications, car ces dernières ont la faculté d’accéder aux données contenues dans les profils sur lesquels elles sont installées. Ainsi, « Open social » est un standard adopté par de nombreux réseaux (hormis Facebook) pour le développement de ces applications.

Le widget est certainement l’un des formats les plus pertinents à développer pour un diffuseur souhaitant s’impliquer sur les réseaux sociaux : Il est protéiforme, multi formats, à diffusion virale, interactif et centralisé … Ainsi, des widgets à succès peuvent être installées plusieurs millions de fois sur un réseau comme Facebook qui compte tout de même plus de 20000 applications de ce genre.